Cookie Dream

09 décembre 2015

Vendredi 5 décembre 2015

Petite Bastié, petit Saint-Exupéry

Petits oiseaux à l'aventure loin, loin du nid

 

Petits oiseaux tombés trop tôt

Le métal de vos ailes s'est arraché

Révélant vos rémiges dorées

 

Âmes-oiseaux, êtres libres, aviateurs

Vous volez pour toujours dans les cieux de mon coeur

902014Capture2

 

Posté par Nina Rivemot à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 octobre 2015

Petit délire nocturne !

IMG_0545

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nuits d'automnes sont multicolores.

Quelques arbres encore verts

Dans les yeux jaunes des lampadaires

Du rouge, du orange, du violet 

Envahissent branches et bosquets.

Démons et croques-mitaines

Doivent-ils inspirer la haine

Alors qu'ils écument ces nuits magiques ?

Ne sont-ce pas des poètes fantastiques

Venus d'un monde bizarre 

Où l'obscurité est un art ?

Le Loup-Garou hurle son spleen

Sorcières et Fées se taquinent

Le Vampire trinque avec des chauves-souris

Les morts sortent leurs plus beaux habits

Les Feux Follets entament leur ballet enchanté

Aux abords des maisons charpentées en T hantées.

Au petit jour, il ne reste plus une trace

Rien qu'une brume fantomatique éparse

Qui a vu danser les gens de l'Oblivion

Sur des pavés de bonnes intentions !

 

 

Texte et photo : Nina Rivemot

Posté par Nina Rivemot à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2015

Steve Bloom

Voici un florilège des oeuvres réalisées par l'un de mes photographes animaliers préférés. Des jours, des mois de patience, et il nous pond les plus beaux clichés qui soient. 

002173-SB1

002581-SB2

003047-SB1

004237-SB1

005332-NG1

005881-PH1

002728-SB1

002837-SB1

002871-SB2

Posté par Nina Rivemot à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2015

Rêves

Je rêve d'une vie de bohème. Sans Aznavour ni même Queen. 

Je rêve d'une vie au grand air. Et qu'importent canicules et frimas.

Je rêve de danser avec mon homme. Ne ferais-je pas une bonne cavalière ?

Je rêve d'amitiés éternelles. Quid de l'amour ?

Je rêve de rencontrer d'autres fous. Je suis en osmose avec leur chaos.

Je rêve de publier. Bien que je ne sois pas Proust.

Je rêve d'exposer mes photos. Pas de les surexposer.

Je rêve de prendre la route, sans but. Comme si je me fichais des lendemains.

Je rêve de jours pleins de rires. Et d'un peu de mélancolie.

Je rêve d'horizons montagneux. Ou de falaises déchiquetées.

Je rêve d'une maison sans clôtures. Est-ce un château en Espagne ?

Je rêve d'aventures. Flirter avec le danger. 

Je rêve de jouer du piano. Et de la batterie. 

Je rêve d'apprendre le rock'n roll. Pour danser jusqu'au point du jour.

Je rêve d'un Mustang. Je rêve d'une Mustang.

Je rêve d'une vie réussie. Sans Rolex à cinquante ans.

Je rêve que ces rêves ne demeurent pas des rêves. Est-il une étoile au ciel pour m'exaucer ?

 

Posté par Nina Rivemot à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2015

Griffonnage du matin, chagrin.

IMG_1342

Posté par Nina Rivemot à 08:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


15 avril 2015

Ma playlist du moment (changement de ton !)

Three Days Grace - Riot

clip you can't take me spirit (lyrics)

Get Off My Back - Bryan Adams

Muse - Uprising

LIVE/1789, Les amants de la Bastille - Nous ne sommes (intégrale) - Matthieu Carnot

Muriel's Wedding - Waterloo

The Great Escape Theme

Posté par Nina Rivemot à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2015

Caspar David Friedrich

640px-Caspar_David_Friedrich_-_Wanderer_above_the_sea_of_fog

800px-Caspar_David_Friedrich_-_Mann_und_Frau_in_Betrachtung_des_Mondes_-_Alte_Nationalgalerie_Berlin

800px-Caspar_David_Friedrich_012

800px-ReefsbytheSeashore1824

Caspar-David-Friedrich-Morning-in-the-Mountains-

Posté par Nina Rivemot à 23:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2015

Chevaliers

Returning_home_by_Tony_ob

Chevalier en armure. 

Couché sur l'encolure de ton destrier, 

Tu voles vers l'ouest, 

À travers la lande,

Vers les falaises. 

Gris sont le ciel et le granit,

Vert et rose le sol couvert de bruyère,

Mais tu files à bride abattue,

Tout se brouille autour de toi.

Les vents rugissent,

Les lames mugissent, 

Tu sens à peine la pluie

Sur ton visage déterminé.

Et soudain le château se dresse,

Fier face à la tempête, 

Ses étendards malmenés,

Claquant sans jamais céder.

Elle est là, au sommet du donjon,

Livrée aux éléments,

Plus belle que jamais, 

Ta princesse maudite.

Votre amour est un orage,

Les augures sont noirs,

On vous a damnés.

Tu reviens pourtant vers elle.

Sur ton épée,

Tu as fait serment

De la protéger,

De vivre, 

Par delà son mal,

Toujours auprès d'elle. 

Mon écu cabossé,

Chevauchant inlassablement

À tes côtés,

Tu souhaites que je te suive

Ô chevalier...

Je souhaite ton bonheur,

Celui de ta Dame, 

Puisse la malédiction 

Ne plus vous accabler.

Je fais volte-face

Dos aux falaises, 

Dos à ton fief.

Je ne te suivrai plus, 

Mon temps est venu.

Face au premier rayon d'or

Qui se joue des montagnes,

Éternelles tours mouvantes, 

Je chevauche vers mon destin,

Droit vers l'est.

 

Texte : Nina Rivemot / Image : Returning Home par Tony-ob

Posté par Nina Rivemot à 21:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 avril 2015

Pâques

Il est mort. Il est ressuscité. Et il est bien le seul. 

 

Des millions ont été assassinés en son nom. Personne ne les a ramené. 

 

Pâques, temps du mensonge. 

 

Mes étoiles sont trop lointaines, aussi lointaines que ma douleur est grande. 

 

Ces étoiles qui ne redescendront jamais sur Terre… 

 

Je rêve de traverser l'espace et le temps, de gagner leur éternel Royaume, pour un peu les retrouver avant que mon heure vienne.

 

Mais tout meurt pour ne jamais revenir. Les fêtes de Pâques ne sont qu'illusion. 

 

On cherche des signes, on se dit qu'ils nous entendent, qu'ils nous voient… 

 

Faute de certitudes, on se contente de croire. 

 

Pâques, solitude du vivant cherchant une réponse dans la voûte azurée. 

Posté par Nina Rivemot à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2015

"Message"

Ce qui me plaît notamment avec Canalblog, c'est la notion de "message". Pas d'"article" ici, pas de "post", juste des "messages". Quel joli mot porteur de nouvelles, bonnes ou mauvaises. Message de paix ou de révolte, d'amitié ou de colère... 

 

Ce soir, j'envoie un remerciement en guise de message.

 

Merci à Louis XIV sans qui rien n'aurait été possible.

Merci pour six mois passés dans un service humainement exceptionnel.

Merci pour cette famille à laquelle je me suis si bien intégrée.

Merci pour les particularités de ce travail qui me manquent déjà : "Terrasse du Midi à PCS", "Ouais c'est ça, ouais...", "Piah ! Piah ! Chéché !", "Charlie, transmets pour VL1", "Yes, it's the queue for people who already have the tickets", "Don't walk on the grass please!", "Passage de la tirelire...", "On va dans l'aquarium ?", "T'es de GH2 demain ? Zut on se verra pas... Quand es-tu de VLM et de TJ déjà ?" "Dépose-moi au 73 !" "Tutta la fila !"...

Merci à Adri, Cricri, Cécé, Françoise, Suki, Vévé, Mathilde, James, Trahoré, Charlie, Andres, Thomas, Mimi, Matthieu, Casimir, Grigri, Junaid, Ihmed, Claudio, Hélima, Aurélia, Delta, Linges', David, Pascal, Loïc, Thorkaël, Jean-Louis, Omar, JR, Tutu, Abela, "Charraire", Assan, Laurent et Jean-Philippe.

Merci pour les rires quotidiens, pour les bizutages, pour les chahuts, pour les charcuteries trop odorantes à 6h30, pour le quatre-quarts et la pâte à tartiner (toujours à 6h30), pour le soutien sans faille par tous les temps (surtout par mauvais temps), pour le chocolat chaud, pour les cours de langues, pour les confidences, pour les beignets à la framboise de chez Guinon, pour la musique, pour la guérite de Neptune, pour les leçons d'histoire, pour les colis suspects, pour les pick-pockets, pour le Plan Vigipirate Renforcé, pour les lieux secrets fermés au public, pour Jeanne le cygne, pour Chapelle, pour le vent, la pluie, la neige, le froid, la chaleur, pour l'entrée A, pour la billetterie, pour les malédictions, pour les vannes, pour les câlins, pour l'écriture, la photo et le dessin, pour la "Journée Filles", pour la Grille d'Honneur, pour les levers de soleil, pour les épais brouillards, pour les Duster, pour la Twizy, pour Dior, pour les viennoiseries, pour les écureuils, les corbeaux, les geais, les oies et les perruches, pour la queue la file, pour les fantômes, pour mon surnom (Cookie), et merci pour le déchirement que provoque mon départ.

 

Je n'oublierai jamais.

Posté par Nina Rivemot à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]