Je rêve d'une vie de bohème. Sans Aznavour ni même Queen. 

Je rêve d'une vie au grand air. Et qu'importent canicules et frimas.

Je rêve de danser avec mon homme. Ne ferais-je pas une bonne cavalière ?

Je rêve d'amitiés éternelles. Quid de l'amour ?

Je rêve de rencontrer d'autres fous. Je suis en osmose avec leur chaos.

Je rêve de publier. Bien que je ne sois pas Proust.

Je rêve d'exposer mes photos. Pas de les surexposer.

Je rêve de prendre la route, sans but. Comme si je me fichais des lendemains.

Je rêve de jours pleins de rires. Et d'un peu de mélancolie.

Je rêve d'horizons montagneux. Ou de falaises déchiquetées.

Je rêve d'une maison sans clôtures. Est-ce un château en Espagne ?

Je rêve d'aventures. Flirter avec le danger. 

Je rêve de jouer du piano. Et de la batterie. 

Je rêve d'apprendre le rock'n roll. Pour danser jusqu'au point du jour.

Je rêve d'un Mustang. Je rêve d'une Mustang.

Je rêve d'une vie réussie. Sans Rolex à cinquante ans.

Je rêve que ces rêves ne demeurent pas des rêves. Est-il une étoile au ciel pour m'exaucer ?